Une Amie d’Andrée

Une Amie d’Andrée

 

 

Marie Jeanne
Photo 1

 

Marie Jeanne

Les parents de Marie Jeanne avaient de nombreux magasins de meubles, rue des Vierges.
Elle habitait la rue de Soignies et ensuite rue d’Anderlecht au dessus de la quincaillerie
WALSCHAERTS.


Jefke, habitait chez sa Boma, rue de la Verdure, sur le même trottoir que « Poepke« 
Ses parents avaient leur atelier de « CHROMAGE & « NIQUELAGE » rue des Navets.
Les filles de la rue des Vers allaient écouter de la musique dans l’Atelier et ils sortaient souvent  » zou zwet as potafer« 

 

Marie Jeanne 3

Photo 2

 

 

Walschaerts

 

 

Andrée en famille

A 1 Andrée – A 2 une tante à Marie Jeanne – A 3 Marie Jeanne – A 4 sa maman Mariette et en A 5 son papa Albert

A la mer du Nord

 

 

 

Ecole 17

Photo 3 – extrait du programme de la Kermesse de Notre Dame-au-Rouge 1960

Place Anneessens, devant la statue de François Anneessens

 

 

Le jour anniversaire, Madame Van Leynseele, échevin des Beaux-Arts et Monsieur Jacques Creyelman, conseiller communal remirent des fleurs au nom de la ville. Etaient presents Keuninck, sa soeur Nille van de waet, Charel Rocus et les filles de l’école 17 et Funk

 

 

Publicités

Famille Baré

Livre d’Or de la Carte du Feu

 

 

BARE Antoine

 

http://www.tenboome.webruimtehosting.net/guldenboek/Guldenboekprojecttotaal/livredor.htm

 

Le bompa d’Arthur et de Serge habitait, rue du Dam 6

 

 

Antoie à la maison

Photo 2

Champagne pour le dernier jour de l’an ?

Le petit ket blond Arthur, l’autre pourrait être charly ?

 

 

Bompa + le curé MOSTINCK

Photo 3

 

Le temps passe, Antoine reçoit la visite de Monsieur le Curé MOSTINCKX, qui offre le vin au Bompa de mon ami.

 

Jef Ausweis

Photo 4

Le père d’Arthur au travai « OBLIGATOIRE » en Allemagne.

 

 

Ausweis Charles Baré

Photo 5

Le père de Serge au travai « OBLIGATOIRE » en Allemagne.

 

 

Tamara-OST

La maman de Serge, dans un camp de travail, avec son badge « OST-arbeiter« .

 

 

 

Jef + VW

Photo 6

Le papa d’Arthur devant sa « teuf »

 

 

Jef lutte

Photo 7

 

 

Jef tir

Photo 8

 

 

Jef + médaille

Photo 9

Jef est décoré pour son travail à la ville de Bruxelles
Jef était « afficheplekker« .

 

 

_Num riser0004.jpg_
Photo 10

Arthur, le petit ket blond est à l’avant plan
Je serai également sur la photo ainsi que Louis Samin !

 

 

Arthur

A 1 Arthur Baré
et deux amis
du 1er Para

  

 

_Num riser0013.jpg_
Photo 11

Les deux médailles d’Afrique, d’Arthur.

 

 

Un peu d’Histoire

Vu la diversité de ses troupes, composées de soldats congolais, de gendarmes katangais, de pilotes cubains, d’officiers et sous-officiers occidentaux, de mercenaires, étant donné la variété disparate des véhicules employés, le colonel donne à la 5e Brigade le surnom de l’Ommegang.  Il faut dire que son unité tient effectivement plus du cortège folklorique que d’une unité de combat, ce qui ne l’empèchera cependant pas de mener à bien les missions qui lui seront confiées.

Craignant que l’avancée rapide des troupes sur Stanleyville ne mette en danger la vie des otages, la Belgique, en accord avec les Etats-Unis, met sur pied un plan de libération.

Ce plan sera mené par le 1er Bataillon para commando, complété par des éléments du 2e Bataillon commando et placé sous le commandement du Colonel Laurent.

Le 24 novembre 1964, embarqués à bord de C 130 américains, les paras sautent sur Stanleyville. L’opération ‘Dragon Rouge’ vient de débuter. Aidés par les troupes de l’ ‘Ommegang’, les paras libèrent les otages et les évacuent vers l’aéroport.

Le 26 novembre, les paras sautent sur Paulis. Prise par surprise, les troupes rebelles sont mises en déroute. L’opération ‘Dragon Noir’ est un succès. Otages libérés et militaires se replient à Kamina, prêts à rentrer en Belgique.
Sous le poids de la pression internationale, l’action est stoppée. La population belge réservera un accueil enthousiaste aux paras à leur retour.

L’armée ne sort pas indemne de ce conflit. Cinq soldats sont morts dans l’exercice de leur mission.

 

Epicerie

Une petite épicerie de la famille Baré

 

 

Bruxelles Centre

Bruxelles Centre
en 2009

 

 

CENTRE VILLENORD

Photo 1

 

 

 

 

PLAN CENTRE VILLEbon
Photo 2

 

 

 

Brou

Photo 3

 

 

 

brouck
Photo 4

 

Quelques rues et places très connues sont visibles sur ces photos

La place de Brouckère, avec son monument du bourgmestre Jules Anspach.

La place de la Monnaie et sa grande poste.

La rue Neuve. Dans les années 50, ces rues et places étaient féeriques et un sentiment de sécurité y régnait

 

 

Numériser0001
Photo 5 – merci Guillaume

Ex quartier de la « PUTTERIE

 

 

Saint Gudul
Photo 6

 

La nouvelle Banque Nationale de Belgique, le nouveau boulevard du Berlaimont.

 

 

2
Photo 6

 

 

 

Grand place vu d'avion

 



 

 

 

Vote

Chers Amis ,

Un dernier effort SVP pour la finale du vote concernant le blog préféré d’Andrée.

C’est un peu plus long avant de pouvoir participer , mais on vous serait reconnaissant d’avoir la patience et un peu temps à nous consacrer.

Voici l’adresse où participer et la manière de voter :  http://skynetblogs-awards.forumactif.com/forum.htm

Un seul vote par jour et ce jusqu’au 15 février

D’abord s’enregistrer

AWARD 0

Ensuite accepter le règlement

 

AWARD 1

 

 

indiquer un pseudo et un mot de passe à votre convenance

 

AWARD 2

 

 

Attendre le courrier sur son Email

 

 

AWARD 3

Recevoir sur un 2e Email son acceptation pour voter

 

 

AWARD 4

 

 

Ensuite se connecter avec le pseudo et mot de passe

 

 

AWARD 5

 

Cliquer sur la bonne catégorie : le blog le plus commenté

 

AWARD 6

 

 

Cliquer sur Bruxelles anecdotique

 

AWARD 7

 

 

Ouvrir afin de voter sur Postreply

 

AWARD 8

 

 

Voter ici

 

 

AWARD 9

Et pour terminer > Envoyer

Encore un grand merci d’avance

André Colard

« La saga de la famille Decamp »

« La saga de la famille De Camp »

 

 

Charles DECAMP

Photo 1

 

Stockel en 1944
Charles DE CAMP, lorsqu’il était jockey
 

Après la course

Photo 2
Stockel – 1944. Après la course.

Marier a gagné
Photo 3
1965 – Marie a gagné. Elle a un petit air d’Audrey Hepburn, non ?
Jean Jorgens
Photo 3
Jean JORGENS
du magasin « MOULIN BLEU », rue Haute
Lisa Jorgens
Photo 4
Lisa JORGENS
du « MOULIN BLEU »
rue Haute
Numériser07
Photo 5
Les membres de la première friture « Breughel » (Lisa est au milieu)
Numériser007
Photo 6
Charles DE CAMP, Rina et Marie toute petite
Numériser0007
Photo 7
Rina
7
Photo 8
fêtes breugheliennes sur la rue Haute
A1) Marie et A4) Rina sa maman.
Numériser06
Photo 9
La maman de Marie, Catherine, dite Rina, qui a repris le « MOULIN BLEU »
6
Photo 10
 
Numériser0006
Photo 11
Les grands parents maternels de Marie
Numériser006
Photo 12
 
Le bompa de Marie a beaucoup d’humour, nawo !
2

Photo de la série Jef SLAGMULDER (1)
5

Photo de la série Jef SLAGMULDER (2)
 
1
Photo de la série Jef SLAGMULDER (3)
3

Photo de la série Jef SLAGMULDER (4)

6
Photo de la série Jef SLAGMULDER (5)
4

Photo de la série Jef SLAGMULDER (6)

 
Pour mémé001
Rina
C’est Yves, le fils ainé de Marie qui est à côté d’elle
marie002
Marie et son chien « Victor »

 

DSC02302
Céline, la fille de Marie
100_2411
Eric, le fils de Marie
bourse1

Photo de la série de Nelly LALLEMAND

 
Sortie en ville de deux cousines qui ont été  élévées  ensemble et qui s’entendaient à merveille.photos prise au même endroit derrière la Bourse en 1945. 
Nelly avec Rosine ( ma maman)
bourse2
Photo de la série de Nelly LALLEMAND
Nelly et Maya Decamp, la maman de Manu.

 

ostende copie

Photo de la série de Nelly LALLEMAND

Rosine, en route pour le champ de Course D’Ostende.
+-+-+-+-+-
Surdiacour
Le Papa de Jeannine SURDIACOURT à Ostende
A1 le propriétaire du Haras du Tribury   –  A2 Jacques SURDIACOURT – A3 ????? – Le  jockey , Ales FERGUSSON
Hippodrome Ostende.
 

C.D.

+++

 

 

Impasse Verplan

Photo 1- Jean COPIN

Le pharmacien Jean COPIN, a fait une photo de son fils « Jerry ».

Ils se trouvent dans une rue qu’Andrée BOLSIUS, empruntait 6 jours par semaine.

 

tir du roi
Photo 2
Extrait du proramme de la Kermesse Notre-Damme-au-Rouge & extention
2 septembre 1951

On aperçoit derrière le petit ket, trottoir de droite, la façade du tir Royal

 

 

Creyelman
Photo 3 – extrait du programme

 

La course cycliste du quartier

 

Le départ de la course avait lieu devant le café « LE SABOT D’OR », les « coureurs » en majorité des kets des quartiers –  » Deuvelshoeck » et « Notre Dame-au-Rouge », prenaient la direction de la rue des Foulons, tournaient à droite, direction Porte d’Anderlecht et là encore une fois à droite, pour prendre la rue d’Anderlecht, prolongée par la rue Van Artevelde. Cette partie de la course était très dangereuse, à cause bien sûr, des pavés, mais surtout des rails du tram, car il n’était pas rare de voir un ket tomber de son vélo à cause de ces foutus rails.

Ensuite, ils attaquaient la rue des Six Jetons, pour monter la « petite » montée avant la place Fontaines, encore à droite sur le coin « d’HENRI VIN » et passent en « volle speed » devant la boulangerie ou on vendait des « Vieuskes« , deux linke tournants pour passer devant la ligne d’arrivée.


Ces courses annuelles avaient lieu dans une ambiance « folklorique » et c’est la participation des coureurs licenciés, plutôt que les kets de différents quartiers qui a mis fin à cette course.

 

incription

Photo Jean COPIN

Inscription des coureurs devant le « SABOT D’OR »

 

 

course

Photo Jean COPIN

Ils sont là

 

 

Copie de Le fin de la rue Van Artevelde

Photo Jean COPIN

 

<!– /* Style Definitions */ p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal {mso-style-parent: » »; margin:0cm; margin-bottom:.0001pt; mso-pagination:widow-orphan; font-size:12.0pt; font-family: »Times New Roman »; mso-fareast-font-family: »Times New Roman »;}@page Section1 {size:612.0pt 792.0pt; margin:72.0pt 90.0pt 72.0pt 90.0pt; mso-header-margin:36.0pt; mso-footer-margin:36.0pt; mso-paper-source:0;}div.Section1 {page:Section1;}–>

Parcours de la Course, à l’avant plant, la rue Van Artevelde, donc les maisons on disparut. Ensuite la rue d’Anderlecht.
Le deuxième rais de lumière situe la rue de la Verdure.

 

 

 

plan

Parcours de la course cycliste
Le point vert, la Place fontainas et son abri contre les bombardement de 40-44.

Point bleu, la Porte d’Anderlecht

 

 

 

Sarajevo bis
Photo Mark DE MEYER

Et comme toujours à Bruxelles
Un jour de 1995…

 

 

Sarajevo
Photo Mark DE MEYER

+-+-+-+-+-+–+-+-

 

5 Pierrot

Photo Mark DE MEYER juin 1995.

 

 

Regards sur Bruxelles 199095

Photo Pierrot HEYMBEECK – juin 1995

 

A suivre 
« Les Secrets du Fabricant de Meuble « CHARLES DUYVER »
Fabrique & Vend lui même ses Meubles.

 

 

Gilbert

+++

 

Foot Gilbert

 

1964…1965?
Gilbert(the brain)nous confirmera,j’en suis certain,l’année.

Que de souvenirs!

A1-Paul Tiley alias Popol
A2-Bartholomé Talon alias Bartol
A3-Guy Franck
A4-Gilbert Delepeleere alias le Gille
A5-Jean Mottar Alias Mouty
B1-Joseph Slagmulder
B2-Henri Dufour
B3-Jo Hendboeg
B4-Willy Marcq
B5-François Peeters alias Pietje
B6-Pierrot Dufour

Je ne sais pas où cette photo à été prise,mais notre terrain était au S.C.A.B.
Quai des usines.
Le marché matinal fruits/légumes/fleurs se trouve par là maintenant.

Ecrit par Jef SLAGMULDER.

 

 

 

J’ suis PARTICULIEREMENT heureux que mene JEF m’ait devancé pour faire un commentaire sur cette photo qui nous concerne tous les deux. Enumération parfaite mene JEF (c’est bien au SCAB ce stuut).

Vous pouvez retrouver qq commentaires de ma part sur GUY FRANCKE et cette équipe de foot chez JEANNINE soit http://ecole7.skyrock.com et http://jeannine-cherche.skynetblogs.be

Mene Jef c’était en 1964 car je reconnais la « coupe » de cheveux militaire de Paul THILLEY (j’en avais rigolé à l’époque…et lui aussi)mais surtout et mille et mille fois hélàs ce même Paul THILLEY est décédé la même année soit… le 31 décembre 1964 (quel rotte, rotte, rotte, réveillon nous avons tous passés).

Paul était de service à l’armée et il déchargeait avec d’autres soldats à Merelbeke un train de matériel militaire dont un lot de mitraillette « Vigneron » et un soldat à prit pour rigoler une « Vigneron » au hasard total !!! il a braqué cette arme sur Paul et un coup est parti… Paul a prit la balle en plein ventre et est très très très malheureusement décédé à l’hôpital.

On a jamais élucidé le mystère de la présence de cette balle dans l’arme.

Tu te souviens JEF , jamais, jamais on a pu remplacer valablement notre Popol dans l’équipe…c’était le commencement de la fin.

A noter sur les 11 personnages représentés sur cette photo il y en a 5 qui sont aujourd’hui disparus : Popol, Willy, Barthol, Pitche et Guy, pffffffffffffffff.

Ecrit par Gilbert DELEPELEERE

 

 

Foot 1963
Photo de Jef SLAGMULDER

 

L’Hospice

PENSIONNAIRES DE L’HOSPICE DE
LA RUE DU CANAL
Sujet de Guillaume Kekenbosch

 

Numériser0001

Photo 1

 

 

Numériser0002

Photo 2

 

 

Numériser0003

Photo 3

 

Mais où  donc se cache la mariée??

 

 

hospice vu du ciel
L’hospice vu du Ciel 1953
Rue de Laeken

Rue du Canal