Etterbeek en cartes postales anciennes

Etterbeek en cartes postales anciennes
de 1 à 51

Jacques Lemercier

 

Etterbeek 1.jpg

 

Etterbeek 3.jpg

 

Etterbeek 4.jpg

 

Etterbeek 5.jpg

 

Etterbeek 6.jpg

 

Etterbeek 7.jpg

 

Etterbeek 8.jpg

 

Etterbeek 9.jpg

 

Etterbeek 10.jpg

 

Etterbeek 11.jpg

 

Etterbeek 12.jpg

 

Etterbeek 13.jpg

 

Etterbeek 14.jpg

 

Etterbeek 15.jpg

 

16.jpg

 

Etterbeek 16.jpg

 

Etterbeek 17.jpg

 

Etterbeek 18.jpg

 

Etterbeek 19.jpg

 

Etterbeek 20.jpg

 

Etterbeek 21.jpg

18. L’avenue de la Joyeuse Entrée vers l’avenue de Cortenberg.
Ces maisons furent remplacées en 1955 par le premier siège des Communautés Européennes.
A droite le panorama du Caire et sa tourelle de mosquée.

 

 

Etterbeek 22.jpg

19. Le carrefour Auderghem-Joyeuse Entrée. Le café Belvoir a disparu, remplacé par un building.
Les arbres ont été sacrifiés pour ouvrir la trémie d’accès du métro.

 

 

Etterbeek 23.jpg

20. L’avenue d’auderghem vers l’Avenue des Nerviens. A droite ce trouve aujourd’hui le garage Volvo.
A gauche dans les arbres le square Maurice Wiser, vue prise avant 1912.

 

Etterbeek 24.jpg

 

Etterbeek 25.jpg

 

Etterbeek 26.jpg

 

Etterbeek 27.jpg

 

Etterbeek 28.jpg

 

Etterbeek 29.jpg

 

Etterbeek 30.jpg

27. Sainte-Gertrude un soir de neige.

 

 

Etterbeek 31.jpg

 

Etterbeek 32.jpg
29. La rue des Blets en 1902. elle deviendra la rue du Centenaire (voir n° 151) puis la rue Colonel Van Gele.

 

Etterbeek 33.jpg

 

 

Etterbeek 34.jpg

 

 

Etterbeek 35.jpg

32. En 1911, le café de la Régence est transfèré en face et le bâtiment est affecté à la recette communale.

 

Etterbeek 36.jpg

 

 

Etterbeek 37.jpg

 

 

Etterbeek 38.jpg

 

 

Etterbeek 39.jpg

 

 

Etterbeek 40.jpg

 

Etterbeek 41.jpg

 

Etterbeek 42.jpg

 

 

Etterbeek 43.jpg

 

Etterbeek 44.jpg

 

Etterbeek 45.jpg

 

Etterbeek 46.jpg

 

 

Etterbeek 47.jpg

 44. L’Avenue des Germains devenue, pour des raisons patriotiques, avenue de l’Yser après 1914.
Un bel après-midi d’été; il y a beaucoup de monde à l’arrêt des trams vers Tervuren, et à droite, un marchand de crème glacées.

 

Etterbeek 48.jpg

 

Etterbeek 49.jpg

 

Etterbeek 50.jpg

 

 

Etterbeek 51.jpg

 

Etterbeek 52.jpg

49. Rond-Point de la rue de la Loi. Le café « A la Belle Vue » a été démoli et remplacé par le « Quadrige », puis par la Banque de Bruxelles.

 

Etterbeek 53.jpg

 

Etterbeek 54.jpg

 

 

Publicités

Le 20 mars 2011

réunion jeannine 1.JPG
Photo n° 1 André Colard

Un bonjour à toutes et tous

Réunion de Jeannine Goossens, sans qui ces retrouvailles ne seraient pas possible!

 

IMG_0030.jpg
Photo n° 2 André Colard

 

Réunion Jeannine 3.JPG
Photo n° 3 André Colard

 

Andrée +.JPG
Photo n° 4 André Colard

 

 

 

Chocolat chaud.gif
Merci André

Il serait souhaitable, que lors de la prochaine réunion de « Jeannine Goossens »
que  mon chocolat chaud,  soit du BANANIA.
Zorro ;o)

« Petit déjeuner réussi BANANIA » (avec des tartinnes au salami)

 

 

 

 

 

Le gaucher du sablon

 

Le gaucher du Sablon.

 

Voilà une photo qui va faire plaisir à Monique Scholaers

 

 

Merci-à-Josée.jpg
Photo n° 1 – merci à Josée.
Café de la rue du Vautour, futur « Sabot d’Or »
Le monsieur au chapeau blanc est le papa de Josée

 

Image (6).jpg
Photo n° 2

Place Anneessens

 

Josée.jpg
Photo n° 3 – Josée à la Mer.

 

 

Image.jpg
Photo 4

Photo de l’école Funk, rue du Vautour – Bruxelles 
A 1 Liliane Gossé – A 2  Francine Faymonville et Josée le 9 janvier 1957.

 

1417554490[1].jpg
Encore une photo de classe de Josée

 

place anneessens
Ecole n° 17 – C 7 Josée.

 

place anneessens
Expo 58, Josée et la « petite » Jeannine

 

place anneessens
Expo 58, encore Josée en A 2 et la « petite » Jeannine A 1

 

place anneessens
 

Quelques images

Quelques images de notre ami
Guillaume Kekenbosch

 

 

Numériser0001.jpg
Photo 1

Sur le coin de la rue… une dame stationnait dans les années 50/60 avec sa charrette « d’Escargots »
Ils étaient bien gros, et j’appréciais particulièrement le « Selder ».
Un peu plus loin, dans la même rue se trouvaient, plusieurs agences de voyages, où nous prenions un car en direction de la mer.

 

Numériser0002.jpg
Photo 2

 

Nmériser0003.jpg
Photo 3

Numériser0004.jpg
Photo 4

Numériser0002.jpg
Photo 5
et hop, Guillaume nous mène dans un commerce de musique
de la rue Saint Jean. 

  

 

Roger Baiwir.jpg
Photo d’Henri Sempo « Chez le père Caille ». Maison de jeunes de la rue du Poinçon. (+/- 1956)

A 1 –  Roger Baiwir,
A 2 –  Louis (Rififi)
A 3 –  Pierrot Heybeeck (Beeck)
A 4 –  Léon Verhaert (lank hour)

Les parents de Roger, étaient concierges d’une belle maison de la rue d’Anderlecht (près de chez Léon)

Rififi, est dcd abattu d’une balle en plein coeur à l’âge de 21 ans. Ses parents tenaient un café rue de Ransfort à Molenbeek « l’Ok Coral » un des succès de l’époque  où ses parents tenaientt le café était

 

 

 

 

 

 

Rififi.jpg
Photo de Pierrot Heymbeeck

 « Charel le boxeur », qui suit l’enterrement de son fils Louis.
Je pense que la dame blonde est « fine » la maman de Rififi.
Le cortège funèbre prend la direction du cimetière de Molenbeek Saint Jean.

 



 

 

Vieux Coins de Bruxelles

 

Vieux Coins de Bruxelles

 

 

Vieux-Bruxelles-1.jpg
Photo 1 – Coin rue du Miroir – rue des Tanneurs

Un jour de 1962, roulant avec ma moto « Lambretta » j’ai eu une accident à cet endroit, heureusement sans conséquences graves.
Si ce n’est que francine a eu des flèches dans ses bas nylon.

 

mercie-pede.jpg
Photo 2 – la rue des Tanneurs en direction de la rue Saint Ghislain et rue du Lavoir

A gauche l’enseigne du Grand Magasin « Merchie-Pède »

 

plan 2.jpg
Clic sur l’image – Plan POPP 1866  2 ième Section. 

Point rouge – La rue du Miroir
Point jaune – La rue des Tanneurs
Point vert – coin rue du Miroir rue de Nancy

 

Cerise.jpg
Photo 3 – la rue des Tanneurs en direction de la rue de la Roue.
A gauche la fin de la rue des Cérises.

 

Cercle-d'or.jpg
Photo 4 – la rue des Tanneurs.

Maison de Bières « Au Cercle D’or ». 

 

mouton.jpg
Photo 5 – la rue de la Roue

« Droguerie du Mouton »

 

mouton-2.jpg

 


Photo 6 – Coin de la rue de la Roue et de la rue du Poinçon

Nicole.jpg
Photo 7 – Coin rue du Miroir – rue de Nancy.

Sur le coin droit le café  » Le Brigittine », tenu par Nicole et Roger.
Nicole est une bonne amie de francine.

  

Jardin.jpg
Photo 8 – la rue des Visitandines, en direction de l’église de la Chapelle.
A gauche la Brasserie des Brigittines.

 

façade-bri.jpg
Photo 9 – La Brasserie des Brigittines, abritait l’Ancien Grand
Serment royal et Noble (astableff) des Arbalétriers
de Notre-Dame-du-Sablon. Cette vénérable société,
la plus ancienne de Belgique et remonte à 1213.

 

Bac-snic.jpg
Photo 10 – Intérieure de la Brasserie des Brigittines, elle était une ancienne dépendance
du couvent, suprimé par Joseph II.
Le tout fut détruit en 1965.

intér.jpg
Photo 11 – Intérieure de la Brasserie des Brigittines

 

Jardin.jpg
Photo 12 – la Brasserie des Brigittine

 

 

 

 

jardin2.jpg
Photo 13 – la rue des Visitandines en direction de la rue du Miroir

 

plan-popp.jpg
Clic sur l’image – Plan POPP 1866  2ième Section

Point rouge – actuelle église des Brigittines
Point vert – Coin de la rue Notre Seigneur (ex –  rue Voltaire)
Point bleu – Brasserie des Brigittines.

 

 

 

 

Pierres dans la vésicule.

Pierres dans la vésicule biliaire

La vésicule biliaire est un petit sac musculaire, qui constitue une ramification du canal cholédoque, le conduit qui mène la bile du foie à l’intestin. La bile s’accumule dans la vésicule et s’y concentre afin d’être versée en doses mesurées dans l’intestin pour aider à la digestion des graisses.

La concentration de la bile peut-être excessive et former des pierres (appelés également calculs) 80% sont constituées de cholestérol et 20% sont constituées de calcium.

Rien qu’en Amérique du Nord il y aurait plus d’un million de personnes atteintes de pierres à la vésicule. La plupart de ces personnes ignorent leur condition.

La médecine moderne n’a d’autre traitement que l’opération qui consiste en l’ablation complète de la vésicule biliaire. Selon de nombreux naturopathes, près de 85% de ces ablations, ne seraient pas nécessaires, des soins alternatifs pouvant éliminer naturellement les pierres.
Cependant dans 15% des cas, les pierres sont de taille trop importante pour pouvoir être éliminées naturellement, et l’opération est la seule option raisonnable. Il est donc important de s’assurer de la taille des pierres présentes, avant de décider d’entreprendre un traitement naturel ou de subir une opération. Cela se fait au moyen d’une échographie.

Les pierres présentes dans la vésicule biliaire peuvent être aussi fines que le sable et aussi grandes qu’une balle de golf!

Comme nous l’avons mentionné, nombreuses sont les personnes ignorant souffrir de pierres à la vésicule.

Les symptômes :

Dans la plupart des cas le ou les symptômes se manifestent sous forme de douleur sous les côtes, du côté droit, dans la zone du foie; cette douleur peut irradier jusqu’au dessus de l’épaule et atteindre le milieu du dos, dans la région du rein droit. On peut également ressentir une douleur qui semble transpercer l’abdomen. Lorsqu’il y a fortes nausées et envie de vomir ou des vomissements, une sensation de frissons, un teint jaunâtre ou le blanc des yeux jaunes, en cas de présence d’un ou de plusieurs de ces symptômes, il faut consulter en urgences.

 

pierre 2.jpg
Photo 1

 

Pierres 3.jpg
Photo 2

 

vesicule-biliaire[1].jpg
Photo 3

 

 

 

 

 

 

 

 

Bruxelles – Le Petit Sablon II

 

Le petit Sablon

Sujet et images de Jef Slagmulder

1.jpg

 

 

2.jpg

 

3.jpg

 

4.jpg

 

5.jpg

6.jpg

 

 

7.jpg

 

 

8.jpg

 

9.jpg

10.jpg

 

11.jpg

 

14.jpg

 

14b.jpg

 

16.jpg

 

17.jpg

 

18.jpg

 

 

19.jpg

 

20.jpg

 

21.jpg

 

 

22.jpg

 +-+-+-+-+-

  

  

 

Le Sablon.jpg

Le 6 juin 1907, une prise au lasso en plein Grand-Sablon . Pierre Debecker avait ainsi capturé la pauvre  Marie Lemoine, de la rue de la Samaritaine. Pour la traîner sur plus de 200 m. Plein de sang on dut la transporter à Saint-Pierre