2012

 

74ci062c[1].gif

F+p.JPG

francine & Pierrot

Vous souhaitent une Très Bonne Année 2012

 

d245vql4[1].gif

Publicités

Jean-Pierre

LE TEMPLAR DU RING

Un ketje de Saint-Josse (Gare du Nord)

 

1.jpg
Photo 1

 

Martin (Marquis de Vitiemer

 

2.jpg
Photo 2

 

A 1 Hamedt Raki, A 3 Henri (Le Mercenaire)

 

3.jpg

 Photo 3

 

A 1 Hamedt, Raki A 2 Henri (Le Mercenaire)

 

4.jpg
Photo 4

 

A 1 Jean-Pierre (Le Templar du Ring) A 2 Martin (le Marquis de Vitiemer), A 3 Henri (Le Mercenaire)

 

5.jpg
Photo 5

 

A 1 Freddy Guitare, A 2 Henri, A 3 Hakim, A 4 Jean-Pierre, A 5 Tony Miras

 

6.JPG
Photo 6

 

A 1 Jean-Pierre, A 2 Tony Miras »

 

7.gif
Photo 7

8.jpg
Photo 8

 

album vivant catch.gif

 

Groupe.jpg

 Photo 9

 

marsani-019.jpg
Photo 10

 

deux-masques.jpg
Photo 11

 

 

 

Joyeux Noël

 Quelques vieilles cartes postales pour illustrer cette fête de NOËL que je vous souhaite
pleine de belles et bonnes choses –
Andrée Bolsius.
 

 

numérisation0004.jpg
Carte n° 1 – Andrée Bolsius

 

numérisation0001.jpg
Carte n° 2 – Andrée Bolsius

 

 

Ce « Pays d’où je viens », premier film de Marcel Carné en couleurs, commence dans la neige à la veille de Noël! Dès les premières images, Gilbert Bécaud court en plein champs alors que des hommes en grosse voiture le recherchent! Arrivé dans une ville non loin de Grenoble, Bécaud découvrira qu’il a un sosie pianiste! L’intrigue est mince mais le film est un conte de Noël charmant exprimé dans un style désuet! En 1956, Carné sent bien qu’il doit se mettre à la page, d’où la couleur donc, et ce choix bizarre aujourd’hui mais qui pouvait paraître judicieux à l’époque, d’un Gilbert Bécaud déjà star de la chanson! Le casting est agrémenté d’une Françoise Arnoul absolument à craquer en petite serveuse de brasserie, d’un très jeune Claude Brasseur, fort en gueule et rondouillard, et d’un gros Gabriello qu’on a pu voir en noir et blanc auparavant dans de grands classiques! Bécaud chante et pas seulement au générique, il est omniprésent à tous les plans et pourtant « Le pays d’où je viens » sera pour lui un faux départ, plus à l’aise à l’Olympia que sur le grand écran! Un film gentillet et divertissant avec en prime les petits chanteurs à la croix de bois de Saint François d’Assise de St-Maur…

 

crêche.jpg
Photo P.Heymbeeck
Grand Place de Bruxelles en 2005

 

Arbre-de-Noël.jpg
Photo P.Heymbeeck
Grand Place de Bruxelles en 2005

 

numérisation0002.jpg
Carte n° 03 – Andrée Bolsius.

Maison-du-Roi.jpg

 Photo P.Heymbeeck
Grand Place de Bruxelles en 2005

 

numérisation0005.jpg
Carte n° 04 – Andrée Bolsius.

 

 


Spécial pour André BETTE

 

Impasse de la Trompe

Impasse de la Trompe

 

Située rue des Denrées 33, près du Marché au Parc, cette impasse née au
18 siècle s’appelait avant 1851 cul-de-sac du Cornet. Elle avait six pauvres maisons  qui en 1890 abritaient 78 personnes, dont de nombreux chiffonniers. Sa porte délabrée était cependant ornée d’une petite vierge polychrome placée dans une jolie niche. Les habitants tenaient beaucoup à cette vierge, qu’ils fleurissaient souvent. Peu avant la démolition, en 1957, la vierge fut volée. (J. d’Osta LES RUES DISPARUES DE BRUXELLES)

trompe1.jpg
Photo 1

 

trompe-2.jpg
Photo 2

trompe3.jpg
Photos 1, 2, et 3
Comité officiel de Patronage des Habitations ouvrières et des institutions de Prévoyance.
ENQUETE 1936 – 1940 – Tome 4.

trompe6.jpg
Photo 4 (J. d’Osta LES RUES DISPARUES DE BRUXELLES)

 

 

bas fonds

Ci-dessus la  photo des 50 ans de Mariage du Bompa de Clochette, habitant de l’impasse de la Trompe.
Photo prise dans la cour de l’Hôtel de ville de Bruxelles, année 1950.
Les Grands Parents de Clochette étaient des Bafonistes (ceux qui n’avaient pas peur des Marolliens, ;o))

Chouette photo – merci Clochette.

 

trompe5.jpg
Photo 5
(J. d’Osta LES RUES DISPARUES DE BRUXELLES)

trompe4.jpg
Doc 1

 

rue-des-Denrées.jpg
Photo 6
(J. d’Osta LES RUES DISPARUES DE BRUXELLES)

La rue des Denrées (quartier des BAS-FONDS)
En haut à gauche SAINTE GUDULE, à droite la flêche de l’Hôtel de ville.

+-+-+-+-+-

Mon arrière grand-père raccommodait les chaussures et sa femme élevait des griffons bruxellois dans l impasse de la trompe.

Ecrit par Clochette.

 

 

Les Halles

 

fete_noel_bn11[1].gif

 

 

 

 

 

 

 

 

les halles,parking 58,noël,rue gretry

Deux document de Nathalie (Josée) Huegaerts

les halles,parking 58,noël,rue gretry

 

1.jpg
Photo 1

Les Halles

 

2.jpg
Photo 2

 

3.jpg
Photo 3

Passage en direction de la rue de la Vierge Noire et ensuite la  Place Sainte Catherine.

 

4.jpg
Photo 4

 

 

5.jpg
Photo 5

« CHAUD CHAUD » Les soeurs BARISSON, (qui fument) et montrent en 1899, de bien jolies mollets à nos arrières grands-pères.

 

6.jpg
Photo 6

1912, le Pôle Nord affiche la célèbre MATA HARI, la voiçi  dans
la « Danse du Glaive ».

 

7.jpg
Photo 7

Ci-dessus le gardien du Pôle Nord.

 

8.jpg
Photo 8

 

9.jpg
Photo 9

 

10.jpg
Photo 10

 

11.jpg
Photo 11

 

 

Pèlerinage de Hal

 hal,halle,

 

 

 

 

Deux pages extraites sur pélerinage de Hal, du livre « Folklore de Belgique » (1974) 

Page-1-Hal.jpg
Document Nicky Luppens

 

Page-2-Hall.jpg

 

 

 

 

pages de « Bruxelles et ses environs »
d’ Alfred Mabille (+ou- 1890).

 

halle-pélerinage-002.jpg

halle-pélerinage-003.jpg

 Un Grand merci à Nicky Luppens

 

 

 

 Extrait d’un programme de la Kermesse Notre Dame au Rouge
Jean Copin

a1
Extrait d’un programme de la Kermesse Notre Dame au Rouge

 a2

Extrait d’un programme de la Kermesse Notre Dame au Rouge

 

hal,halle