Ecole n° 10

 

 

Ecole-10-François-Anneessens.jpg
Ecole n° 10
« François Anneessens »
rue de Rollebeek

Pour voir l’école 10 au XIX cliquez sur le lien :
http://bruxellesanecdotique.skynetblogs.be/archive/2009/08/14/rue-de-rollebeek.html

 

Anciens de l’école 10, rue de Rollebeek

 

 

Classe-école--10 classe.jpg

 Photo 2

Classe de première primaire école 10

 

voyage scolaire 10.jpg

 

Photo 3 – Voyage Scolaire

 

école-10-année-50-.jpg

Voyage Scolaire à Bruges
A 1 Joseph Brisart

 

TITI-,-voiture.jpg
Photo 4

 

Léon-Lorenzo.jpg
Photo 5

Merci à Henri Asselbergs , Henri Mertens, Titi et Jeanine Destrebecq pour les photos.

 

 

Equipe de basket.jpg

Photo 6

 

IMG-pers.jpg

 

 

Vue.jpg

 Vue aérienne de l’école 10

Publicités

Nicolas LUPPENS

 

bruxelles 

bruxelles

 

 

 

Pages extraites du bimensuel « Le Brol » des Amis du Vieux-Marché, n° 125 mars-avril 2011.
On peut déjà s’ affilier au magazine pour 10 eurpar an.

 

brol-125-001.jpg

Pour une lecture plus aisée « un clic sur la page »

brol-125-002.jpg

brol-125-003.jpg

 

 

bruxelles

 

bruxelles

 

bruxelles

 

bruxelles

 

 

 

Louis Culot

 

 

 

Louis-Culot.jpg

Louis Culot 
Merci à René Verschueren pour la photo.

Louis Culot est né en 1915 et décédé dans un tragique accident de voiture en 1978.
Louis était un lutteur très connu sur la place de Bruxelles, en Belgique et au delà de nos frontières.
Il a été professeur au club de lutte de l’école 7 rue Haute pendant de  nombreuses années.
Une demande à nos très nombreux visiteurs ,si vous avez des photos de Louis , de son parcours de lutteur, articles de presses, anecdotes ou autres cela fera  grand plaisir à Emma son épouse ainsi qu’ à ses neveux , Jacques et Louis.

Merci d’avance, Nelly qui a bien connu Louis quand elle était enfant.

 

 

entraiments-école-7.jpgPhoto 2

Club de lutte à l’école 7 rue Haute . Merci à Jeannine Goossens pour la photo.

Premier des lutteurs :  A8 Louis Culot, A9 Charel Baur sur le même rang le premier à droite Swa Agostini .

Au dernier rang,  Philippe Culot le frère de Louis.

 

 

Fernand1.jpg

Photo 3

 

Fernand2.jpg

Photo 4

 

Fernand3.jpg

 Photo 5

 

Fernand4.jpg

Photo 6

Fernand5.jpg

Photo 7

Photos 3, 4, 5, 6 et 7 Club de lutte à l’école 7 rue Haute , juillet 1957 . Merci pour les photos à Fernand Brisart un ancien de l’école 10 rue Rollebeek.

 

 

René.jpg
L’arbitre René Verschuren

 

adophhe.jpg

Photo 8 : 

A 1:LOUIS CULOT : A 2:FRANCOIS AGOSTINI : A 3:FONS SCHAEKELS A 4 :CHARLY.
B 1:BERE VANDEN BORRE B 2 ADOLPHE HULAIN B 3 : POLE PRIST B 4: HENRI MAZET B 5 :RENE VERSCHUEREN B 6 : HENRI JOCKMANS B 7: RENE DEHANSCHUTTER : B 8 HENRI LALLEMAND dit KIDOCH Le DOCH ( papa de Nelly). 

 Post de Nelly Lallemand.

 

Jeanke et Nicky

Pour Jeanke

 

 

Pour-Jean.jpg
Vue 1

 

Photo n°1 & 2

C’est le début du terrain d’hivernage de Anderlecht dans les années 50’. La brasserie Haacht est encore en activité. Le terrain de Rugby, pas encore certain. Peut-être le White-Star. Mais certain pour celui du Green-Star sur molenbeek. Le dessus du premier terrain est encore libre, Bernard Florens n’as pas encore mis ses carcasses de voitures et camions. Une gare de triage qui reliait l’abattoir est encore visible au dessus de l’image à hauteur de l’usine « Van Este & Brel ».
Ecrit par Jeanke

 

 

 

Pour-Jean-2.jpg
Vue 2

 

Pour Nicky

 

Nicky-1.jpg

Vue 3

Point rouge : Abattoir d’Anderlecht – ligne jaune : rue Heyvaert – ligne rouge : chaussée de Mons. ligne verte : rue de la Rosée

 

pour-Nicky-2.jpg
Vue 4

 Ligne verte : chaussée de Mons

Même époque (50’). Au centre, rue de la Rosée, l’endroit ou habitait mes parents et grands-parents, (point bleu). Le terrain appartenait ou était en location à la famille Adler, bien connue à la foire. N’est-ce pas Nicky ? C’est là que je suis né en 1958. Un peu plus loin dans le prolongement de la place A. Lemmens, la rue Habermann. Mes parents à partir de 1960 y tenaient un café en face des imprimeries Goossens. Moi j’allais à la petite école derrière chez moi. (Rectangle blanc en bas). Les classes en préfabriqué ne son pas encore là. Apparemment la Senne n’est déjà plus là. Je ne savais pas que 15 ans plus tard j’allais avoir des cours de peinture en carrosserie dans cette même rue de la Rosée, en face du terrain.
Ecrit par Jeanke.

 

 

 

 

 

 

 

Pour-Nicky-3.jpg
Vue 5

 

La-Senne.jpg
Le trait bleu sur la vue 5

L’impasse en cause, qui constitue une enclave entre les bâtiments industriels, n’étant plus d’aucune utilité, une enquête a été ouverte du 20 juin au 4 juillet 1956, conformément aux instructions sur la matière, en vue de permettre la désaffection. Anderlecht, 27 octobre 1958.

 

 

Daring

 

 

Daring-terrain.jpg

 

Le club est fondé en 1895 par des étudiants réunis au café « Au Tivoli » à Koekelberg. Le club s’affilie à l’Union belge deux ans plus tard, et participe d’abord au championnat dit « réserves » ou « juniors ».

Le club joue d’abord en bleu et blanc, mais change ses couleurs pour le rouge et le noir en 1899 En 1900, il fusionne avec le Bruxelles Football Club, et change son nom en Daring Bruxelles Football Club.

Lorsque les travaux de construction de la basilique de Koekelberg débutent, le club doit déménager Chaussée de Jette, où se trouve le terrain du Bruxelles Football Club. En 1902 le club reprend son appellation initiale, et fusionne avec deux autres clubs bruxellois, le Sporting Molenbeek et le Skill FC de Bruxelles. L’année suivante, il fusionne avec l’US Bruxelles, puis est admis dans le championnat de Belgique.

Le club devient rapidement un rival de choix de l’Union Saint-Gilloise dans la capitale belge, et remporte son premier titre en 1912, suivi d’un deuxième deux ans plus tard. Face au nombre croissant de supporters, le besoin d’un nouveau stade se fait sentir, mais le début de la première guerre mondiale retarde les travaux. Le 12 juillet 1920 le club est reconnu Société Royale et exactement deux mois plus tard, il inaugure son nouveau stade à Molenbeek-Saint-Jean  Il s’agit d’un stade particulièrement en avance pour son temps, avec une grande tribune assise, une piste d’athlétisme, un terrain de hockey, des terrains de tennis, et même un solarium.

 

Merci à Guillaume Kekenbosch pour les images

 

Photo 1.jpg
Photo 1

Les rencontres au Daring, LA SAISON 1920_1921 Réunissaient toujours un grand public.

 

2.jpg
Photo 2

 

Equipe du Daring en 1904.

 

 

3.jpg

Photo 3

 Un des derbys avec Anderlecht.Badjou est au goal.
Arnold « Nolle » Badjou jouera au but jusqu’à ses 50 ans, ou il se blessa lorsqu’un de ses défenseur lui retomba sur le dos et lui coinça une vertèbre cervicale. Il resta complètement paralysé durant plus de 3 mois, avant de retrouver petit à petit l’usage de ses membres et s’adonner à son passe temps favori,la peinture. »

 

 

 

4.jpg

 Photo 4

l’Equipe du Daring reçue en fanfare à la Maison Communale en 1952.

 

5.jpg

Photo 5

 

Equipe du Daring vers la fin des années 60,avant de devenir le R.W.D.M.

 

 

Daring-Bruxelles.jpg

Un gars du quartier Anneessens, Joseph Van Mol.
Joueur du Daring et international, la photo date de 1960.
Ses parents ont tenu le café «  boerendans » rue de la Buanderie.

 

 

Coopérateur.jpg

 

test3.jpg

Document de Francis Geeraerts 

 

test2.jpg

 Document de Francis Geeraerts

 

test.jpg

Document de Francis Geeraerts

 

 

 

 

 

Numériser0004.jpg

 

Numériser0005.jpg

 

 

DB1.jpg

 

Jean Van Laer

Jean Van Laer
« Rambo »
un ket de la rue de la Samaritaine
reçoit une médaille du Roi Albert II

 

Jean-Van-Laert.jpg

Comme beaucoup des kets de ce quartier Jean a été à l’école 10, situé rue de Rollebeek. Jean, habitait la rue de la Samaritaine, derrière l’épicerie de Jean Sablon. Il a épousé Monique De Gyns, la fille de « Susse Put » et « Blonte Jeanne.
Le papa de Monique et ma maman étaient cousins.

 

 

pompiers de bruxelles
Photo 2

 Les pompiers de la ville de Bruxelles, posent dans la caserne de la place du jeu de balle.
Jean, se trouve en A 1, nos visiteurs pourront peut-être mettre un nom sur les autres têtes.
Personellement, je reconnais un ket du quartier de Notre Dame-au-Rouge.

 

A 1 Jean Van Laer – A 2 ? – A 3 Louis Samin A 4 ? A 5

pompiers de bruxelles
Photo 3

La porte aujourd’hui disparue de la caserne de la place du jeu de balle.

 

pompiers de bruxelles
Photo 4

Jean, en action lors du terrible incendie de l’Innovation qui eut lieu en mai 1967. 

 

 

13H 25 ALERTE:
LES ROBES DE COMMUNION
FLAMBENT COMME DES TORCHES…

PAR GEORGES MENANT

 

pompiers de bruxelles

pompiers de bruxelles

pompiers de bruxelles,rue neuve

 

pompiers de bruxelles,rue neuve
Photos & textes du PARIS MATCH du 3 juin 1967.

 

pompiers de bruxelles,rue neuve

 

pompiers de bruxelles,rue neuve

 Pour lire le texte, un clic sur le texte

pompiers de bruxelles,rue neuve

 

pompiers de bruxelles,rue neuve
Photo 5

La caserne des pompiers de Bruxelles.
Francine, voyait de sa fenêtre, 47 place du jeu de balle la caserne tel quel sur la photo.

 

pompiers de bruxelles,rue neuve
Photo 6

pompiers de bruxelles,rue neuve
Photo 7

 

pompiers de bruxelles,rue neuve
Photo 8

 

pompiers de bruxelles,rue neuve

 

 

Compagnie des Bronzes

Bonjour, je voudrais vous faire parvenir une photo pour avoir votre avis , il me semble que ce serait à l’Ancienne Compagnie des Bronzes

 

bronze.jpg

 

Voici la photo en question , je la trouve très belle !
Elle provient de documents qui appartenaient à mon père et mon grand-père, tous deux étaient sculpteurs décorateurs .

Mon grand-père avait travaillé avec Alban Chambon*.

 

Cécile Fabre.

 

+-+-+-+-+-

 

*ALBAN CHAMBON, l’architecte préféré de Léopold II, auteur également de l’ancien Kursaal d’Ostende et de l’Hôtel Métropole de Bruxelles.

 

Boitsfort

 

 

Ketje.jpg
Photo 1

Cartes de

HISCIWAB = Histoire et Sciences à Watermael-Boitsfort

Le ket fait semblant d’allumer « le réverbères ». Ce n’est pas une godasse pêché, c’est celui du gamin, pieds nus pour monter mieux!

 

Gare.jpg
Photo 2

 

Belga.jpg
Photo 3

La Place Wiener.

             C’est sous le mayorat de Léopold Wiener(7ème bourgmestre de Watermael-Boitsfort) que l’on combla l’étang de la »Villa »(qui allait devenir la Maison Communale). Les terrains ainsi récupérés furent lotis et l’on y consrtuisit des rues et l’actuelle place Wiener.        

Numériser0003.jpg
Photo 4

 

boitsfort

Photo du 14 janvier 2010 

boitsfort
Photo 5

 

Photo 5 & 6 -La rue Middelburgh est une des artères les plus anciennes de Boitsfort. Partant de la place Wiener,comme sur la photo,elle rejoint la chaussée de la Hulpe à hauteur du grand étang de Boitsfort,anciennement appelé étang du Moulin car un moulin domanial s’imposait face à l’étang.

C’est l’arrêt des facteurs et wattmans à « l’arrêt du tram ». Dans la vitrine de la papeterie une belle collection de cartes postales.

 

boitsfort
 Photo 6

La même rue quelques décénies  plus tard.

 

Boitsfort.jpg
Photo 7

 

boitsfort
Photo 8

Photos 8 & 9 = « Le Repos des Chasseurs ».
Les Boitsfortois nommaient l’endroit »Chez Rosse Michel ». Avant l’actuel bâtiment du restaurant, l’ancien propriétaire(Ceuppens) y avait installé un atelier de mécanique automobile.

boitsfort
Photo 9

 

boitsfort

 Photo 10

 

boitsfort
Photo 11

Photos 11 & 12 = La Place Keym, en 1959, où passait le tram 33 que JacquesBrel utilisait pour aller manger des frites chez Eugène!

Ce n’était pas Eugène Keym,échevin à Watermael-Boitsfort depuis 1904 jusqu’après la 1ère guerre mondiale. Pendant celle-ci,il a assuré l’intérim du bourgmestre Henri Delleur. 

 

boitsfort
Photo 12

 

boitsfort

Place Keym le 14 janvier 2012

 

 

boitsfort
Photo 13

 

Photos 13 & 14
 

Le café de la Salle d’attente, tenue par la Veuve Van Cutsem.
 
Actuellement, garage Renault.
 
On doit à l’architecte E.-J.Robert, un employé de la SNCB qui en établit les plans en 1884, la charmante station de Watermael toute proche, qui inspira longtemps le peintre Paul Delvaux, à l’époque où il vivait à proximité, avenue des Campanules.

 

boitsfort
Photo 14

 

 

boitsfort
Photo 15

 

Nous sommes dans le haut de la rue Théophile Vander Elst.
S’y rejoignent à gauche le deuxième tronçon de la rue Vander Elst qui part de la place Keym, et à droite la rue des Bouleaux.
Hors photo , à gauche , se trouve le haut de la rue des Epicéas et à droite, la rue Frémineur et l’avenue Coloniale.

 

boitsfort
Photo 16

 

boitsfort
Photo 17

 

Ici, nous voyons la rue Théophile Vander Elst qui, cette fois , descend vers la place Eugène Keym (à gauche) à noter que le tram y passait dans les deux sens et à droite, un chemin qui deviendra dans les annèes 1950 la rue des Epicéas.

 

boitsfort
Photo 18

 

 

boitsfort
Photo 19

 

Café-laiterie de la Pêche Royale, actuellement « Les Pêcheries », située le long de la rue Homonyme.

Cette rue a formé durant des siècles une très importante liaison entre Watermael et Auderghem car elle apparaît sur la carte du Comte de Ferraris (1771).
Elle figure aussi dans l’Atlas des communications Vicinales (1843) où elle est nommée Diepeweg.

boitsfort
Photo 20

 

boitsfort

Quartier des « Pêcheries »
Années 70
Dressage pour chiens, francine fait la moue, elle est mécontente du résultat. 

 

boitsfort
Photo 21

 

Nous sommes Place Eugène Keym (anciennement Place de Watermael).
A gauche , la rue des Bégonias, à droite la rue des Cèdres qui mène à l’église Saint-Clément.

A l’extrême gauche et hors photo ancienne, toutes les rues actuelles, soit Sauvagine, Martin-Pêcheur et Col Vert ne sont pas encore tracées, et l’on se rendait à Ixelles en remontant la rue du Roitelet (y compris en tram…) 

 

boitsfort 

Photo 22

 

boitsfort

Eglise Saint-Clément – Photo des années 70, Pierrot Heymbeeck

 

 

boitsfort
Photo 23

L’étang dit « de Boitsfort » en 1908. Il a été amputé deux fois :d’abord vers 1866, puis dans les années 1950 pour faciliter l’entrée de Bruxelles lors de l’exposition Universelle de 1958.

boitsfort
Photo 24

 

boitsfort
Photo 25

 

Presque rien n’a changé! Nous voici à l’angle du Dries, qui passe de droite à gauche de la photo.
Devant nous,l a rue de l’Elan avec ses logements sociaux(aujourd’hui »Ville et Forêt »).
Derrière nous (ou plutôt derrière les photographies), la rue de l’Elan s’élance vers l’avenue Emile Van Becelaere. 

 

boitsfort
Photo 26

 

boitsfort
Photo 27

 

Photos 27 & 28 -De mémoire d’homme, le coin droit du lieu où se rejoignent l’avenue de Visé et l’avenue du Bois de la cambre a toujours été un café ou un restaurant (le coin gauche également).

Notons que l’avenue de Visé, en référence aux massacres allemands à Visé en 1914, s’est appelée tour à tour « rue d’Ixelles » puis « rue du Tram ».

boitsfort
Photo 28

 

boitsfort

Photo 29

 

boitsfort
Photo 30

 

boitsfort
Photo 31

 

boitsfort
Photo 32

 

La Place Wiener.
C’est sous le mayorat de Léopold Wiener (7ème bourgmestre de Watermael-Boitsfort) que l’on combla l’étang de la « Villa » (qui allait devenir la Maison Communale). Les terrains ainsi récupérés furent lotis et l’on y consrtuisit des rues et l’actuelle place Wiener.        

 

boitsfort

Photos de Janvier 2012 

boitsfort

 

boitsfort

 

boitsfort

 

boitsfort

Une des premières stations sur la ligne du Luxembourg inaugurée en 1854, avec un air de pinpants, propre, immaculé.

boitsfort

 

boitsfort

rue de la Betterave

Noce d’Or des époux
Vanden Brugghe – Bourgeois

 

grands-parents-papy_relookeL_e-2.jpg

 Habitants du bas-fond, les époux Vanden Brugghe Bourgeois, étaient les grands-parents maternels de la maman de Francis Geeraerts.
 La photo est prise pour l’occasion de leur noce d’or le 26 septembre
1932.
Le couple habitait la rue de la Betterave, rue située dans le quartier des Bas-Fonds.

+-+-+-+-+-

La rue de la Betterave où ça est ?
Ou plutôt où ça était !

 

L’impasse de la Betterave, se situait entre le n° 26 et 28 de la  rue des Epingles.

C’est le 6 frimaire an VII que l’administration municipale donna ce nom à l’impasse. 
Avant cette époque elle se nommait Cul-de-sac des animaux et ruelle des Irlandais, ce dernier nom lui est venu de la chapelle provisoire que les dominicains établirent dans la rue des Epingles* en attendant la construction de leur cloître, rue Notre Dame aux Neiges. (Eugène Bochart)

 

Ah tof Pierrot merci, mais le nom des rues des épingles et Notre Dame aux Neige, reste toujours un mystère pour moi.

 

1866-plan-popp.jpg

Extrait du plan Popp – 1866
En rouge l’impasse de la Betterave, rue située près de la rue Royale.

Les Enfants.jpg

L’impasse était  large et longue d’une  60 mètres, on aperçoit derrière l’enfant à la trottinette, qu’elle était pavée.

La cour que l’on voit dans le fond avait 35 mètres de profondeur et était large de 15,  cette cour fut aménagée  après 1880, sur une collection de taudis branlants appartenant aux impasses de Dieghem et du Seigle de la rue de Schaerbeek.

On profita  de cette hygiénique mise à l’air libre pour les promouvoir au rang de rue, en ce comprise la rue de la Betterave ainsi que  les deux sous impasses de celle de la Betterave,  l’impasse  Exteens et Mesmaeker, située au n° 12 et au 17, près de la  fameuse petite place du fond.

 

Une petite anecdote, dans le fond de la rue de la Betterave, il y avait une sorte de petite place ou les chiens faisaient leur besoins, et les gens appelaient cela « Place Pée kontje alle stape e strontje » écrit par Francis Geeraerts.

 

petits-enfants.jpg

 

 

 

Jean-+-chiens.jpg 

 Jean Leerschool, part au travail avec les deux grands chiens.

 

Enquête-1936-1940.jpg

 

La Marchandise.jpg